• Postulez via le lien Contact en bas de chaque page:
    • pour nous demander de devenir membre d’un « groupe de formation et de recherche » (GDFR) au sein de l’Institut de neuroconnectique (le « chef de projet » ayant initié la création d’un nouveau groupe de formation et de recherche vous contactera ou, sinon, vous serez invité à lancer un nouveau groupe) ;
    • puis, en tant que membre du « GDFR n», en suivant en direct à l’Institut, ou en visioconférence skypée, avec les autres membres de votre groupe, pendant environ deux heures une fois toutes les deux semaines, les « TD » du cours pratique de neuroconnectique.
  • Modalités financières : le tarif d’entrée pour l’année était initialement calqués sur les frais de scolarité d’université pour l’année, pour les « adultes », et gratuit pour les étudiant(e)s de moins de vingt-six ans : en fait, aujourd’hui, tout est financièrement gratuit pour nos étudiant(e)s parce que payé par les généreux donateurs de l’Institut.
    .
  • Modalité « morale » : en contrepartie de cette généreuse gratuité financière, il est demandé aux étudiant(e)s en neuroconnectique de s’engager sérieusement : – en lisant les livres de la discipline ; – en suivant chaque cours pratique (TD ») avec assiduité (les étudiant(e)s pouvant généreusement s’entraider, par solidarité mutuelle, fraternellement) ; – dépassant l’égoïsme des petits gens mesquins parce qu’en donnant de son temps avec altruisme en tant que « tuteur(e) », pour aider les étudiant(e)s qui viennent après nous, en tant que « chargé(e) de TD » pour aider les nouveaux étudiant(e)s, et en tant que « contributeur(e) » à des publications académiques ou/et grand-public présentant les travaux de recherche effectués au sein de la nouvelle discipline neuroscientifique.
  • Modalité « de récompense » : à l’issue de sa formation, chaque étudiant(e)s peut rejoindre ou créer un « groupe de recherche» au sein de notre jeune institut, seul ou depuis son « groupe de formation » initial (le sigle « GDFR » prend alors la pleine signification)
    • ainsi promus « étudiant(e)-chercheur(e) » au sein d’un de nos trois labos., lui sont confiées des expériences de laboratoire (expérimentations) ;
    • les « étudiant(e)s-chercheur(e)s » peuvent aussi, tout en continuant leur existence (professionnelle, amicale, familiale, associative…), telle une autre vie les éloignant apparemment de leur existence universitaire d’une époque de jeunesse, continuer de mener une vie de chercheur(e) neuroscientifique de neuroconnecticien(ne)s au service de l’évolution de l’humanité, puisque l’institut de neuroconnectique entre dans le cadre des neurosciences de l’éducation au service de la formation-tout-au-long-de-la-vie (la vie de recherche continuant en parallèle de la vie professionnelle, familiale…)

 

 

 

 

Copyright : Daniel-Philippe de Sudres pour la création du texte, Serge Lescaroux, Aubry Moret et al. pour sa discussion, rédaction définitive, présentation et diffusion internautique. Dépôt légal 1er trimestre 2016. Loi du 11 mars 1957. Art. L122-415 et L335-2 du code de la propriété intellectuelle.

Contact